e-feuillage

Graines d'essence-ciel pour le corps, le coeur et l'esprit

Auto-promotion ou altruisme ?

Homme caché

Parler de soi. Faire parler de soi.

Si vous êtes quelqu’un de naturellement discret, vous avez peut-être tendance à rester sur la réserve, voire à vous cacher.

Vous pensez peut-être que parler de soi est réservé aux gens sûrs d’eux, voire arrogants ou, pire encore, prétentieux.

Or, cela n’est pas toujours le cas, et l’histoire suivante, du coach américain Steve Chandler, illustre bien la raison pour laquelle parler de soi peut au contraire, être un acte altruiste et bénéfique aux autres.

Peut-être cette histoire touchera-t-elle particulièrement certains d’entre vous, comme elle m’a touchée moi-même.

Je vous en offre ici une traduction :

« Quand l’auto-promotion est faite de la bonne façon, elle rend service. » (Peter Shankman)

 

Vous êtes le tout nouveau résident d’un village dans lequel vous venez d’emménager.

Vous êtes médecin.

Vous ne dites à personne que vous êtes médecin parce que vous ne voulez avoir l’air prétentieux. Vous vous installez dans votre petite maison. Les voisins vous aiment bien, vous êtes modeste et discret.

Une nuit, vous êtes réveillé par un remue-ménage dans la maison juste à côté de la vôtre. Des voix. Des cris. Puis du silence. Vous regardez par la fenêtre. Tout semble calme à nouveau.

Le lendemain matin, vous voyez une ambulance repartir de chez eux. Vous sortez pour voir ce qui s’est passé. Une petite fille est morte pendant la nuit. Elle a fait une attaque et personne ne savait quoi faire. L’hôpital le plus proche est à plus de 150 km. Elle est décédée.

Vous auriez pu sauver sa vie. Assez facilement même. Mais vos voisins ne savaient pas que vous étiez médecin.

Faire son auto-promotion ? Plutôt mourir.  Ou laisser d’autres mourir.

En fait, c’est rendre service que de dire aux autres qui vous êtes et ce que vous faites. Ce n’est pas se vanter. Demandez-vous si quelque chose peut rendre service ou non, plutôt que de vous demander si vous allez être « aimé » ou non.

De Steve Chandler (auteur de « Time Warrior« ).

NB : L’histoire ci-dessus n’est pas tirée de son livre mais si vous comprenez l’anglais, ne perdez pas une minute et courez l’acheter sans hésiter une seule seconde. La lecture de ce livre, qui ne ressemble à aucun autre, modifiera instantanément votre façon de penser, et changera votre vie pour toujours. (J’en suis persuadée, Steve Chandler est un génie !)



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *