e-feuillage

Graines d'essence-ciel pour le corps, le coeur et l'esprit

Coincé et déchiré entre deux choix ?

Peut-être connaissez-vous ce sentiment d’être coincé et d’avoir un choix difficile à faire ? C’est une situation désagréable qui peut rapidement vous vider de votre énergie et vous épuiser. Alors, que faire ?

Tout d’abord, ayez de la compassion pour vous-mêmes, et pour tous ceux qui se trouvent dans cette situation. Ca n’est pas de votre faute…

Il y a une porte de sortie. Mais on ne trouve pas cette sortie en essayant de « gérer », ou de « naviguer » ou de « faire avec »… Le moyen de se sortir d’une telle situation est en réalité  plus simple que cela.

Voyons de plus près à quoi ressemble cet état d' »être coincé et d’avoir un choix difficile à faire ».

Côté pile il y a la souffrance d’être coincé.

Côté face il y a la souffrance d’être déchiré entre aller à gauche et renoncer à aller à droite… Ou bien aller à droite et renoncer d’aller à gauche… 🙁

Des deux côtés où l’on se place, c’est inconfortable… et on n’a qu’une envie :

  • Se libérer de ce qui nous coince, pour pouvoir enfin avancer
  • Mettre à un terme au fait de se sentir déchiré, en tranchant pour l’une ou l’autre option.

Malheureusement, aucune de ces deux tactiques n’est véritablement libératrice.

Il y a deux choses que vous pouvez faire pour libérer complètement. Lorsque vous êtes coincé, au lieu de bouger, restez calme et immobile.  En réalité, le fait de se sentir « coincé » n’est pas déterminé par la situation dans laquelle vous vous trouvez. Etre « coincé » est une expérience intérieure qui se produit lorsque j’essaie de bouger… alors qu’il faut au contraire être tranquille. Cessez de vous débattre. Le fait d’être tranquille dissout automatiquement le sentiment d’être coincé et crée de l’espace autour de vous. Vous pouvez de nouveau respirer, et voir les choses de façon plus claire.

Que faire quand la vie nous met face à un choix difficile ?

Lorsque des voix intérieures contradictoires s’élèvent dans votre tête… écoutez-les.

Nous avons tendance à vouloir stopper les voix discordantes, ou à essayer de savoir laquelle a raison, et prendre parti pour l’une ou l’autre. Cela n’est pas écouter mais refouler et juger, et ne mettra pas fin à la bataille intérieure qui se joue dans votre tête. Contentez-vous d’écouter et d’apporter une présence spacieuse à votre écoute.

Les voix sont là pour vous connecter à quelque chose de sacré en vous. Chacune de ces voix reflète une énergie et des valeurs qui sont la substance même de votre vie. Lorsque vous n’écoutez pas réellement, les voix ne vous disent rien.Lorsque vous écoutez profondément, avec une attention aimante, les voix cessent de crier. Ainsi, leur message devient plus audible, plus clair. Alors plutôt que de se battre l’une contre l’autre, les voix vous révèlent le plus important : les valeurs sacrées qu’elles représentent.

Pour résumer, que faire lorsque vous êtes coincé et déchiré entre deux choix ?

• Lorsque vous êtes coincé : ne bougez plus, cessez de vous débattre.
L’immobilité laissera place à l’espace.

• Lorsque vous êtes déchirés par deux voix discordantes dans votre tête : écoutez-les avec une attention profonde et bienveillante.
L’écoute se transformera en silence.

Dans l’espace et dans le silence, une sagesse nouvelle apparait.

Quelque chose que vous ne pouviez deviner ou prévoir. Il s’agit de la sagesse née de l’intelligence profonde et de l’amour que la vie exprime à travers vous.

Vous pouvez vous préparer à l’écouter, à l’incarner, à la vivre. Vous pouvez le faire en développant votre capacité à être calme et à écouter, à travers la pratique de la méditation.

La méditation pratiquée régulièrement développe notre capacité à transformer ce qui nous coince en espace, et le bruit en silence. La méditation est une pratique, elle s’apprend.

Le plus difficile n’est pas de commencer à pratiquer, mais de maintenir une pratique régulière.N’attendez pas de vous sentir coincé dans votre vie pour commencer à méditer. Vos « muscles méditatifs » doivent se renforcer avant de s’attaquer aux situations difficiles.

Pourquoi attendre ? Il vaut mieux démarrer dès maintenant votre pratique de la méditation, et ne pas attendre d’être coincé et déchiré dans sa vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.