e-feuillage

Graines d'essence-ciel pour le corps, le coeur et l'esprit

10 conseils pour gérer (et aimer) les personnalités difficiles

  1. Fondamentalement, les gens sont bons, mais simplement très très effrayés.
    On débat souvent aujourd’hui de savoir si la nature de l’homme est fondamentalement bonne ou mauvaise. Qu’en pensez-vous ? Je ne pense pas que l’une ou l’autre option soit vraie. Les gens se construisent selon un mélange complexe d’inné et d’acquis, dans un environnement spécifique, avec leurs propres gènes et un instinct de survie fondamental. Globalement, je dirais que les gens sont fondamentalement bons, mais très très effrayés. Et la peur peut conduire à faire de mauvais choix. Cependant, si l’on considère qu’un personne agit par peur plutôt que parce qu’elle est foncièrement mauvaise, alors c’est toute notre perception qui change. Il est bien plus facile de se montrer patient, de faire preuve de compassion et de pardonner quelqu’un qui est aux prises avec des instincts évolutionnaires complexes (nous le sommes tous !). C’est un point de départ formidable pour commencer à voir ce qui est beau chez quelqu’un, même si ce quelqu’un montre le pire d’elle-même.
  2. Les gens les plus difficiles à aimer sont ceux qui en ont le plus besoin.
    Si la plupart des comportements nuisibles sont générés par la peur, alors comment peut-on transformer cette peur ? Avec l’amour. Pas en condamnant ou en se mettant en colère. Plus le comportement est toxique, plus la peur est grande, et plus il faudra d’amour. Pensez-y. Chaque acte d’amour apporte un rayon de soleil au monde. Si le fait d’aimer votre famille et vos amis illumine une pièce, alors imaginez jusqu’où peut aller cette lumière quand vous brisez votre coquille et allez au-delà du familier pour aimer un étranger, ou pour briser une barrière et aimer quelqu’un que vous n’appréciez pas. Les gens les plus difficiles à aimer sont ceux qui en ont le plus besoin. Ils en ont besoin. NOUS en avons besoin. Le monde en a besoin. En allant au-delà de la sécurité que nous offrent les personnes que nous aimons, nous devenons de meilleures personnes et faisons de ce monde un monde meilleur.
  3. Tout le monde a des qualités

    Parfois c’est comme chercher une aiguille dans une botte de foin, mais tout le monde possède des qualités. Nous pouvons TOUJOURS en trouver. Respirez profondément, ouvrez grand les yeux et regardez à nouveau. Vous pensiez voir une personne têtue : elle est déterminée. Ce que vous preniez pour un manque de tact est aussi de la franchise et de l’honnêteté. Ce que vous preniez pour du cynisme devient de la résilience. C’est là en chacun de nous. Mais il vous faut donner le meilleur de VOUS pour trouver le meilleur chez les autres.

  4. Il ne s’agit pas d’eux, mais de vous
    Assurez-vous d’être bien assis avant de lire ce qui suit. En fin de compte, il ne s’agit pas d’eux, mais de VOUS. Nous trouvons que quelqu’un a une personnalité difficile parce qu’elle tient un miroir en face de nous et que nous n’aimons pas ce que nous y voyons. Intérieurement nous nous jugeons et nous projetons nos critiques sur les autres. Avec beaucoup de conscience et d’attention, ce schéma PEUT être modifié. Apprenez à aimer vos propres petits défauts, et vous aurez moins de résistance et de conflits avec les autres. Adoptez la même attitude généreuse envers vous-même que celle que vous pratiquez envers les autres.Trouvez le meilleur en vous afin de trouver le meilleur chez les autres.

  5. La vie est une école et les gens difficiles sont vos professeurs
    Ainsi, vous souhaitez devenir la meilleure version de ce que vous pouvez être. C’est pour cela que vous assistez à ce cours. Il vous faut aller au-delà de votre zone de confort. Qui mieux que les personnes difficiles peuvent vous aider à faire cela ? Les interactions difficiles sont comme des cours. La conscience de soi, c’est la leçon à apprendre. Les conflits, ce sont les test. Alors si vous voulez réussir l’examen et donner le meilleur de vous-même, ne séchez pas les cours, et voyez ce que vous pouvez apprendre. Voyez ce que vous pouvez devenir.
  6. Modifiez vos attentes
    Vous attendez-vous à la perfection, de la part de vous-même et des autres ? Alors la chute risque d’être rude ! Vous vous attendez à ce que les gens se conduisent de manière irréprochable tout le temps ? Alors, préparez-vous à être déçu ! Vous attendez-vous à ce que chaque interaction avec autrui soit positive ? Alors préparez-vous au monde réel dans lequel la confusion règne et où la peur gouverne nos actions.  Le dénominateur commun à toutes ces questions tient dans seul mot : nos attentes ! Elles nous conduisent à toutes sortes de conflits parce qu’on aborde l’instant avec des idées préconçues, plutôt que de laisser les choses se dérouler comme elles sont, et les gens être comme ils sont.Modifiez vos attentes. Passez de la perfection à l’acceptation. Chacun fait du mieux qu’il peut avec ce qu’il est à ce moment précis de sa vie.
  7. Restez ouvert. Les gens changent.
    Tout comme vous avez changé, laissez beaucoup d’espace aux gens pour changer. Il est beaucoup plus difficile pour quelqu’un de changer lorsqu’on lui a collé une étiquette (de criminel, de mauvais, de difficile). Ainsi, évitez de mettre des étiquettes sur les gens, qui impliquent une sorte de trait de caractère immuable. Ouvrez la boîte (ou plutôt la cage) dans laquelle vous avez placé certaines personnes, et laissez-leur tout le temps qu’il leur faut pour s’envoler. Faites-leur confiance. Lâchez les rênes. Il est merveilleux de constater à quel point les gens réagissent bien lorsqu’on leur fait confiance et qu’on leur offre des opportunités.
  8. Trouvez les points communs
    Un moyen très concret pour modifier la nature de la relation que vous avez avec une personne difficile est de recherche les points communs. Là aussi, il vous faudra peut-être ouvrir grand les yeux et regarder attentivement, mais vous trouverez. Trouvez un objectif commun. Si vous souhaitez la même chose mais avez des idées différentes sur la façon d’y arriver, alors focalisez-vous sur l’objectif qui vous est commun.
  9. Redirigez l’énergie négative
    Si vous n’avez pas été capable de trouver des points communs, et si l’attitude la plus aimante possible que vous avez adopté ne suffit toujours pas à changer la situation, alors essayez de rediriger l’énergie négative. Dans le taoïsme on dit : « Vivez avec le tao et la négativité n’aura plus de prise sur vous. L’énergie n’est pas refoulée, mais redirigée là où elle ne fera pas de mal. »

    Ceux qui pratiquent un art martial comprennent bien cette notion de redirection de l’énergie destructrice. Il s’agit d’un outil très puissant également dans le domaine des interactions humaines. Voici deux  idées qui nous viennent des arts martiaux.

    1. Laissez-les sortir leur énergie négative, toute leur énergie négative, en toute sécurité.

    2. Redirigez le conflit vers un but positif. Demandez à un pessimiste de s’impliquer dans la résolution d’un problème. Focalisez les perfectionnistes sur des détails qui ne sont pas urgents.

    Comprenez les différents types de personnalités, soyez conscient des peurs, et dirigez les gens vers là où sont leurs forces.

  10. Focalisez-vous sur l’amour bienveillant
    Des méditations sur l’amour bienveillant peuvent être effectuées n’importe où et à n’importe quand. Elles peuvent durer juste les dix secondes nécessaires avant de réagir à une situation délicate. Respirez, prêtez attention à votre incroyable capacité à aimer, visualisez votre interlocuteur et vous-même enveloppés la lumière, et dites-vous intérieurement : « Tout comme moi, cette personne recherche la gentillesse, la compréhension, le pardon, et de l’espace pour grandir. Tout comme moi. Tout comme moi. »

 


Vous avez apprécié la lecture de cet article ? Laissez-moi votre adresse email pour être prévenu quand un nouvel article sera publié sur le site.
(Votre adresse reste confidentielle et en sécurité - Pas de spam. Désinscription possible à tout moment d'un simple clic)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *