e-feuillage

Graines d'essence-ciel pour le corps, le coeur et l'esprit

Pourquoi l’intelligence ne suffit pas…

 

 

Un quotient intellectuel (QI) élevé n’est en rien un gage de succès. Il est au mieux un indicateur de notre intelligence technique et de notre capacité à raisonner de façon logique. Des recherches menées par le Carnegie Institute of Technology montrent que 85% de la réussite professionnelle et financière sont en réalité liés aux aptitudes humaines, c’est à dire à notre personnalité, notre capacité à communiquer, à négocier, et à être un meneur. L’intelligence technique ne compte que pour 15% dans la capacité à réussir.

Peu importe que vous sortiez des meilleures écoles ou universités. Une personne sans diplôme mais dont l’intelligence émotionnelle, morale et corporelle est élevée,  peut rencontrer un succès professionnel et personnel bien plus important que celui qui n’a pour tout bagage qu’un diplôme ronflant.

Bien sûr, il est bon d’être intelligent, rationnel et d’avoir un QI élevé, mais cela n’est pas suffisant. Les autres formes d’intelligence évoquées ici sont des gages de succès bien plus fiable qu’un QI élevé, et vous rendent sympathique, fiable et compétent aux yeux des autres.

On comprend alors l’intérêt de développer son intelligence émotionnelle (QE quotient émotionnel), son intelligence morale et son intelligence corporelle.

L’intelligence émotionnelle

Rendue célèbre par le psychologue américain Daniel Goleman dans son livre « L’intelligence émotionnelle« , elle désigne la capacité  à identifier, accéder et contrôler ses émotions, celles des autres et d’un groupe.

Comment la développer ?

Premièrement, en prenant conscience de son dialogue intérieur. Tenir un journal des pensées qui nous traversent tout au long de la journée peut s’avérer utile.
Le stress peut avoir des effets redoutables sur notre capacité à être émotionnellement intelligent. Il est très important de savoir reconnaître les facteurs de stress, et d’être capable de retrouver son calme et son équilibre émotionnel lors de situations difficiles. Pour cette raison, il est utile d’utiliser des technique de réduction de stress (méditation de la pleine conscience, techniques de respiration, etc.)

Gardez l’esprit ouvert. Par exemple si vous écoutez un débat à la télé, vous pouvez vous efforcer de considérer les arguments des deux parties, et de voir les nuances et subtilités des situations évoquées. Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, voyez aussi toutes les nuances de gris.

Pratiquez l’empathie envers vos amis, votre famille, vos collègues de travail : essayez de vous mettre à leur place et d’imaginer ce qu’ils ressentent dans la situation où ils se trouvent.

On peut aussi s’efforcer, chaque jour, d’aller voir une personne que l’on connaît peu ou que l’on apprécie moyennement et de  lui parler, en particulier de sujets non professionnels : s’enquérir de sa santé, connaître le prénom de son conjoint et de ses enfants…
Formez-vous aux techniques de communication (étudiez le langage corporel, les techniques de communication non violente, etc.)

Restez optimiste et prenez l’habitude de voir ce qui va bien plutôt que ce qui va mal…

L’intelligence morale

Elle est liée à notre sens des responsabilités, à notre capacité à pardonner, à respecter ses engagement, et à vivre de façon intègre, en accord avec ses valeurs profondes. De même que vous traiterez les autres, les autres vous traiteront.

Comment la développer ?

En cessant de se trouver des excuses, et en prenant la responsabilité de ses actes.
En évitant les petits mensonges qui semblent anodins. En montrant de la sympathie pour les autres et en communiquant avec eux avec respect. En faisant preuve d’acceptation et de tolérance pour les défauts des autres, pour leurs différences.

L’intelligence corporelle

Elle est le reflet ce que nous savons de notre corps, de la façon dont nous le percevons et dont nous en prenons soin. Notre corps nous parle constamment, à nous de savoir l’écouter. Le nourrissons-nous convenablement ? Faisons-nous assez d’exercice physique ? Lui donnons-lui assez de repos ?
Votre intelligence corporelle aura un effet direct sur votre niveau d’énergie, et donc sur votre capacité à penser et ressentir les choses de façon plus juste.
Comment la développer ?
En écoutant les signes que nous envoie notre corps au sujet de notre santé. Une bonne nutrition, de l’exercice régulier, un repos suffisant sont les clés pour développer notre intelligence corporelle.

A lire : L’Intelligence émotionnelle, de Daniel Goleman


Vous avez apprécié la lecture de cet article ? Laissez-moi votre adresse email pour être prévenu quand un nouvel article sera publié sur le site.
(Votre adresse reste confidentielle et en sécurité - Pas de spam. Désinscription possible à tout moment d'un simple clic)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *